Une défintion de l’entreprenariat qui marche et pourquoi l’Afrique a besoin de plus d’entrepreneurs

Une confidence pour commencer cet article. Je n’aime pas parler d’entreprenariat. Mais en même temps cela reste  ma passion et mon objectif actuel est de devenir un entrepreneur accompli ( en 5 ans).

L’inspiration de cet article m’est venu par une question posée par un contact Facebook au mois de novembre…

J’ai répondu à ce post  avec la même réponse  que je donne à chaque fois que j’en ai l’occasion.

La meilleure définition pour moi  est celle donnée par le professeur Howard Stevenson il y a plus de 37 ans. Il est considéré comme un des piliers des études entrepreneuriales de Havard Business School.

Le Professeur Howard Stevenson, a défini l’entreprenariat comme étant :  » the pursuit of opportunity beyond the resources you currently control. » Ce qui donnerait en français  » La poursuite d’une opportunité au delà des ressources que l’on contrôle » (je reste preneur d’une meilleure traduction).

Cette définition au delà de sa beauté manifeste amène deux implications importantes à relever.

  1. Tout le monde peut être (doit être?) un entrepreneur: être un entrepreneur ce n’est pas créer une entreprise, ni travailler dans le bâtiment (si vous n’êtes pas ivoiriens vous n’aurez pas tout le contexte pour comprendre). Au contraire, on peut être un entrepreneur au sein d’une entreprise, d’une ONG ou meme d’une administration publique au delà du simple acte de créer une entreprise.
  2. L’entreprenariat est un processus, voir un état d’état d’esprit : le processus de détecter une opportunité  (pas uniquement financière…), de partir à sa conquête même si l’on a pas toutes les ressources nécessaires sur le champ.

Après ces implications et avant d’aller plus loin, revenons à la définition pour mieux la disséquer.

« La poursuite d’une opportunité au delà des ressources que l’on contrôle »

« Poursuite »:  ce mot fait référence au focus, pratiquement une obsession qui nait chez l’entrepreneur. Celui ci détecte la possibilité (même infime) de l’existence  d’une opportunité. Et à partir de ce moment il établit un plan pour avoir les ressources nécessaires à la réalisation de cette opportunité. Derrière le mot poursuite il y a aussi la notion d’urgence de la réalisation de cette opportunité.  (il faut poursuivre l’opportunité  et l’attraper  avant qu’elle ne s’échappe)

« Opportunité »:  Tout simplement faire quelque chose de nouveau qui aura un impact positif. cela peut être (de manière non exclusive et non exhaustive):

  • la création d’un produit (ou service) vraiment innovant ;
  • la création d’un nouveau business modèle;
  • la création d’une version meilleure ou moins chère d’un produit ou service existant;
  • la mise en place ou la création d’une politique, mesures, programme qui augmente l’impact d’une organisation x ou y.

« Au delà des ressources que l’on contrôle »:  fait référence à des ressources qui sont limitées. ex:

  • ressources financières limitées  ;
  • infrastructures manquantes  ;
  • autorité insuffisante  ;
  • environnement défavorable  ;
  • connaissances et éducation limitées.

l’on est donc en plein dans la démarche d’un entrepreneur lorsque l’on conçoit et l’on EXECUTE un plan afin  de réaliser l’opportunité et d’acquérir les  ressources même limités pour cela.

Par cette définition, ma conviction que l’Afrique à besoin de plus d’entrepreneurs (au sens défini plus haut) est tout simplement renforcée.  Dans nos administrations publiques, gouvernement, entreprises, ONG, hôpitaux, écoles, plantations, nous avons besoin de personnes qui détectent des opportunités et les poursuivent même si elle n’ont pas toutes les ressources nécessaires.

Et vous quelle est votre définition de l’entreprenariat?  N’hésitez pas à laisser vos commentaires.

1 Comment

  1. Pingback: Travailler pour une start-up en Afrique

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *